[live review & pictures] Curry & Coco @ Supermarket, LILLE (France) – 2007-11-10th

with No Comments
[live review & pictures] Curry & Coco @ Supermarket, LILLE (France) – 2007-11-10th

 

[live review in French]

La dernière fois que j’ai vu Curry & Coco il faisait clair. La rue était peu remplie, c’était un festival interquartiers de Lille où se mêlaient un groupe world, Sheetah & les Weissmüller et un tribute à Pink Floyd assez barré. Cette fois, point de tout cela, le Supermarket est un endroit plus que branché où les gars en repetto et cheveux faussement décoiffés côtoient les nénettes méchues à l’air faussement dégagé. C’est donc avec des allures d’éléphant dans un magasin de porcelaine que nous accédons au sous-sol du bâtiment lillois, là où les jeunes s’amusent et dansent devant des DJ connus ou en passe de l’être. Se faisant la réflexion que Curry & Coco deviennent soudain branchés malgré leur attitude quelque peu hipster qui n’est pas encore si commune en France, sauf éventuellement parmi une foule bobo parisienne.

Il fait sombre au Supermarket et tout le monde s’en contrefiche. Curry & Coco arrivent sur scène, il est à peu près minuit, à la fois à l’aise et pas du tout comme à leur habitude. Balançant la purée comme si leur vie en dépendait. C’est que Sylvain et Töma tournent depuis presque deux ans, avec une énergie, même une rage, qui dépasse de loin nombre de leurs congénères nordistes. Aujourd’hui, l’heure est à l’expérimentation visuelle et les Sex Is Fashion, Day Of May et autres Girl Just Wanna Have Fun sont perçus à travers un prisme visuel prenant. La lumière est vive et rouge et les lasers verts percent la moite obscurité. Si l’aspect graphique est important dans le groupe, jusque là il se limitait sur scène à leur improbable look. Hâte d’en découvrir plus. Quoi qu’il en soit, le duo convainc plutôt bien le public pas tout à fait habituel du groupe. Restant néanmoins pour Compuphonic et Peo Watson, de quoi dilapider la nuit dans la moiteur electronique l’énergie restant après le rock musclé de la tête d’affiche.